L’ECBU

L’examen cyto-bactériologique des urines (ECBU) recherche la présence de microbes dans les urines.

  • Il est demandé systématiquement avant la réalisation d’un geste sur les voies urinaires, pour traiter toute infection qui pourrait provoquer une complication pendant ou après une intervention.
  • L’examen direct, au microscope, est le premier temps, dans les heures qui suivent le prélèvement.
  • En cas d’anomalie, les urines sont mises en culture.
  • Il faut 24 heures pour que d’éventuels microbes « poussent », et encore 24 heures pour réaliser l’étude des antibiotiques actifs sur ces microbes.

Le recueil des urines peut se faire chez vous et les urines doivent être mis au frigidaire si vous ne les portez pas immédiatement au laboratoire. Le mieux est de le faire directement au laboratoire dans des conditions d’asepsie strictes qui évitent de souiller les urines et de perturber le résultat de l’examen (faux positif).

  • La prise d’antibiotiques, même une heure auparavant, rend l’examen interprétable (faux négatif).

La non réalisation de cet examen avant une hospitalisation ou avant certaines explorations conduit à leur report.

Parfois votre urologue se contentera d’un test par bandelettes, qui s’il est négatif, élimine de façon quasi certaine la présence de microbes dans les urines et rend inutile l’ECBU proprement dit.