Reconnaissance visuelle des calculs urinaires

La maladie lithiasique (formation de calculs urinaires) est volontiers récidivante et la connaissance de la composition des calculs est un élément important pour limiter les récidives.

Lors des interventions actuellement le plus souvent réalisées pour retirer les calculs urinaires (urétéroscopie souple), ces derniers sont détruits au laser ce qui ne permet plus de déterminer leur nature avec les méthodes d’analyse conventionnelles (spectrophotométrie).

La reconnaissance visuelle de la nature des calculs urinaires est donc un élément important de la prise en charge des patients qui permet de limiter les risques de récidive.

Peu d’urologues maitrisent cette technique qui peut désormais être proposée au sein de notre équipe.

Voici quelques exemples parmi les calculs les plus fréquents.