AFU GETUG 23

Patients concernés :

  • Adénocarcinome de la prostate, quel que soit le stade T, histologiquement confirmé.
  • Score de Gleason ≥ 7.
  • Présence d’au moins 2 des critères de haut risque suivants : score de Gleason ≥ 8, stade T3 ou T4 (T3 définie par IRM acceptable), PSA ≥ 20 ng/mL.

Essai de phase 3 randomisé évaluant l’efficacité de l’association du cabazitaxel à une radiothérapie et une hormonothérapie, chez des patients ayant un cancer de la prostate localisé à haut risque de rechute.
Les patients sont randomisés en 4 bras de traitement :

  • Bras A : Les patients reçoivent une hormonothérapie anti-androgénique (ADT) comprenant un agoniste ou un antagoniste de la LHRH à J1 et du bicalutamide de J1 à J21 ; ce traitement est répété pendant 3 ans en l’absence de progression de la maladie. Trois mois après le début de l’hormonothérapie, les patients reçoivent une radiothérapie prostatique et des vésicules séminales de 46 ou 50 Gy, à raison de 2 Gy par fraction, 5 jours par semaine, puis un complément jusqu’à 74 à 78 Gy sur la prostate.
  • Bras B : Les patients reçoivent le même traitement que dans le bras A, mais la radiothérapie prostatique est remplacée par une radiothérapie pelvienne (comprenant la prostate et les vésicules séminales) de 46 ou 50 Gy, à raison de 2 Gy par fraction, 5 jours par semaine, puis un complément jusqu’à 74 à 78 Gy sur la prostate.
  • Bras C : Les patients reçoivent le même traitement que dans le bras A associé à du cabazitaxel IV à J1, toutes les 3 semaines, pendant 4 cures.
  • Bras D : Les patients reçoivent le même traitement que dans le bras B associé à du cabazitaxel IV à J1, toutes les 3 semaines, pendant 4 cures.